Journée d'étude du vendredi 14 octobre 2016
Université Paris Descartes - Salle J 522 (bâtiment Jacob, 5è étage)
45 rue des Saints-Pères, 75006 Paris

Accompagner, conseiller :
quelle/s activité/s ? quelle/s conceptualisation/s ?

 

Organisation

Maria PAGONI  et Marcela SCHWEITZER

 

Programme

9h30-10h : Accueil et présentation de l’association par Line Numa-Bocage, Présidente d’ARDéCo

10h-10h30 Introduction à la thématique de la journée d’étude : « Accompagner, conseiller : Quelle/s activité/s ? Quelle/s conceptualisation/s ? » et présentation des interventions et intervenants de la journée. Marcela SCHWEITZER (Docteur en Psychologie)

10h30-11h ASTEP-COSTEP, un accompagnement – coopération entre un étudiant en sciences et un professeur des écoles et sa classe. Marie-Odile LAFOSSE MARIN (Docteur en Sciences de l’éducation)
Études des interactions en situation d’accompagnement en sciences et technologie à l’école primaire (ASTEP). Essai de modélisation. Démarche d’évaluation de cette pratique auprès des enseignants à travers des questionnaires et auprès des élèves à travers les représentations qu'ils se construisent des scientifiques.

11h-11h30 Le sentiment d’efficacité personnelle dans les processus d’orientation chez les étudiants en situation de décrochage. Evelin ESCOBAR (Psychologue de l’OTLV), Valérie Barbe (MCF Psychologie)
L’objectif de cette communication est de présenter la problématique du décrochage à l’université. Pour essayer de comprendre cette problématique, nous aborderons des notions comme le sentiment d’efficacité personnelle et ses sources, les processus médiateurs dans le sentiment d'efficacité personnelle, le décrochage scolaire, les facteurs associés aux risques de décrochage, ainsi que la Théorie sociale cognitive de l’orientation scolaire et professionnelle (Lent 2008), tout en voulant expliquer le phénomène du décrochage et en donnant de possibles alternatives à travers la médiation psychologique de l’orientation dans cette problématique.

11h30-12h Auto- confrontation de groupe de jeunes et accompagnement personnalisé dans un lycée français : Prise en compte de la parole du jeune. Line Numa-Bocage (PU en Sciences de l’Éducation), Amaal ALJOHANI (Doctorante en Sciences de l’Éducation)
Le système éducatif français est actuellement en pleine réforme. Parmi les dispositifs institutionnels proposés, le soutien personnalisé (Accompagnement personnalisé, AP), apparait comme une opportunité offerte aux enseignants de mieux centrer leur attention sur l'élève (en difficulté ou non) et d’essayer d'autres modes (ou outils) de l'enseignement. Nous avons donc proposé (Thèse de doctorat Amaal AlJohani) de suivre deux enseignants dans leur approche (dont l’une par auto- confrontation de groupe de jeunes). L'une des hypothèses de ce dispositif est que pour les enseignants, l’AP favorise l'apprentissage de tous les élèves. L'auto-confrontation est une méthode utilisée par le chercheur dans sa dimension formative, comme un artefact (Rabardel, 1995) pour promouvoir la réflexivité chez les élèves pour l'apprentissage et la restitution de l’estime de soi. Dans cette communication, nous présentons l’auto-confrontation de groupe d’élèves (ACG) et sa fonction de libération de la parole. C’est aussi l’occasion de discuter les cadres d’analyse mobilisés.

12h -13h30 Déjeuner

14h-14h30 Le travail du conseiller en bilan de compétences : analyse des situations et controverses professionnelles. Maria PAGONI (Professeure en Sciences de l’Éducation)
Cette intervention présente les résultats d’entretiens semi-directifs et d’entretiens d’auto- confrontation croisée menés avec trois conseillers dans un centre interinstitutionnel de bilan de compétences (CIBC) de Lille. Les entretiens portent sur trois phases du bilan de compétences : l’analyse de parcours, les ateliers collectifs d’analyse des compétences et le document de synthèse. Ils montrent la difficulté, pour les conseillers, de gérer trois tensions du métier : l’analyse des besoins implicites des bénéficiaires, la gestion de la temporalité de prise de décision, l’adaptation des temps individuels et collectifs de l’accompagnement.

14h30-15h Accompagner les professeurs des écoles stagiaires durant leur année de professionnalisation. Elisabeth Trésallet (IEN Mission Départementale École Maternelle), Francine Bobot (ESPé Evry) Laurent Alexandre (Espé Antony)
Cette communication porte sur les écrits professionnels rédigés à l’intention des professeurs des écoles stagiaires dans le cadre de leur formation en master 2. Dans cette communication nous allons exposer la demande institutionnelle relative à l’écrit imposé suite à la visite conseil des professeurs des écoles stagiaires, les difficultés liées à la rédaction de cet écrit qui a un double destinataire et les écarts discursifs relevés selon le type de formateurs. Le rapport de visite conseils doit être le reflet de l’entretien qui suit l’observation mais doit aussi faire progresser le professeur stagiaire en l’aidant à construire une attitude réflexive sur sa pratique. Comment construire des compétences à l’écriture individuelle de description et d’analyse d’observation de classe des formateurs pour faire progresser les stagiaires ?

15h-16h Discussion, bilan et perspectives de la journée. Annick WEIL-BARAIS (Professeure émérite en Psychologie)

16h00 Assemblée générale de l’association

Documents à télécharger

Programme de la journée
Convocation Assemblée générale